De retour de Milan

310 840 visiteurs globaux, y compris de grandes foules le samedi et le dimanche, quand le salon a ouvert ses portes au grand public.
Le Salone del Mobile confirme une nouvelle fois son identité internationale avec une présence significative des opérateurs russes, avec la Chine représentant le plus grand nombre de visiteurs étrangers et l’Allemagne à la deuxième place.

A noter également la présence du Moyen-Orient, en particulier l’Arabie Saoudite, le Liban et l’Egypte, tandis que le nombre de visiteurs en provenance des États-Unis, du Royaume-Uni et d’Inde a montré une solide croissance.

Le Salon 2015 comportait un concept original et novateur pour la conception et de la technologie en milieu de travail, avec cette année le Salon Ufficio – le salon du mobilier de bureau avec son nom à la mode,  Workplace 3.0, le bureau en mouvement, avec 11 500 m² de Stans et 127 exposants.

“The Walk”de Michele De Lucchi, une imposante scénographie consacrée au travail. Le fil conducteur est que le bureau de l’avenir se doit d’ être à la convergence de la tradition et de l’innovation, comme une métaphore de l’importance d’être en mouvement permanent, même au bureau.
«En marche», tel est le titre de ce nouvel ouvrage de poésie concrète par Michele De Lucchi.
Un travail conçu, écrit, conçu et planifié pour le lieu de travail: le bureau.
‘La Passeggiata »(«The Walk »), a permis aux visiteurs de découvrir des idées qui mettent en valeur toutes les multiples facettes du monde du travail.
Workplace3.0 était une exposition avec un concept innovant, consacré au design et à la technologie pour planifier l’espace de travail en réunissant les meilleures propositions du monde pour l’ameublement des bureaux, banques, et autres espaces publics, les postes de travail assis pour les bureaux et les espaces publics , l’acoustique, les planchers et revêtements, l’éclairage et accessoires de bureau ainsi que les technologies audio-vidéo et de la communication.
Saviez-vous qu’être assis toute la journée au travail est non seulement mauvais pour notre corps, mais pourrait aussi étouffer la créativité ? Le designer italien Michele De Lucchi croit fermement que la position debout et la marche sont cruciales pour le développement de la pensée, c’est pourquoi il a créé «The Walk», un bureau futuriste pour le Salon Ufficio 2015. Cette présentation garde les utilisateurs sur leurs pieds dans un trajet en boucle qui offre des perspectives différentes sur la vie de bureau en cours.
La présentation innovante de De Lucchi s’articule en quatre zones thématiques – Clubs, Hommes libres, Agora et Laboratoire. Ces zones sont situées autour d’un chemin sans fin qui se déplace de haut en bas dans l’espace et est destiné à montrer l’évolution des concepts de travail de bureau! Le travail de bureau a évolué de façon exponentielle au cours des dernières années en raison de l’extrême développement de la technologie. Cette évolution a nécessairement mis en discussion les stéréotypes d’espaces de bureau et les meubles qui les occupent habituellement. Les notions traditionnelles de travail, du bureau, de l’espace sont brisées par la démocratisation et la personnalisation de la technologie. Les entreprises sont touchées par ce mouvement et sont donc confrontées à un grand défi. C’est un moment difficile, celui qui mène au mouvement, que la présentation de Michele De Lucchi semble indiquer.

En visitant les stands, on constate que les marques ne restent en aucun cas immobiles. A en juger par les produits exposés, de nombreuses marques ont déjà compris où orienter l’avenir du travail au bureau, comme en anticipant l’avertissement de De Lucchi.

Voici un itinéraire composé au hasard de certains des exposants que nous avons vu et apprécié à Milan:
[catlist id=572 posts_morelink=”Read More…” template=test thumbnail=yes excerpt=yes excerpt_size=30 numberposts=-1]