Quand une entreprise de 100 salariés mise sur l’Homme !

Pour Ergonoma journal, depuis 13 ans, sa raison d’exister est de porter régulièrement un coup de projecteur sur le bien-être et l’ergonomie au/du poste de travail.

Non seulement à l’aide de nouveaux matériaux,de nouveaux produits d’usages, mais aussi par la mise en avant des nouveaux modes de travail, et de management de l’Entreprise.L ‘essentiel résidant dans l’intégration de l’amélioration des conditions de travail dans une véritable réflexion basée sur le rapprochement de l’Humain et de l’Economie.

Exemple très concret.: Le groupe Global Métal Works, dirigé par Sébastien Buathier, s’engage pour l’amélioration de la performance collective et individuelle au sein de ses filiales BCM Métallerie et Defiluxe en adoptant le  C.A.P.N. d’ISEOR.(le contrat d’Activité Périodiquement Négociable).

Mais qu’est donc le CA.P.N ?

Le Contrat d’Activité Périodiquement Négociable est un outil de management imaginé et développé par ISEOR et qui formalise les objectifs prioritaires et les moyens mis à disposition, pour chaque personne de l’entreprise, y compris les ouvriers et les employés, au travers d’un double dialogue semestriel personnalisé avec le N+1. Lui est attaché un complément de rémunération substantiel lié à l’atteinte des objectifs individuels et d’équipe, autofinancés par la réduction des coûts cachés.
Car cette « chasse » au coûts cachés est le lien direct entre performance économique et performance social

Concrètement “Les collaborateurs visent trois batteries d’objectifs:

les objectifs individuels (dont 50 % des bénéfices leur sont reversés),

les objectifs semi-collectifs (dont l’employé touche 30% des bénéfices), et

les objectifs collectifs (20% des bénéfices pour chacun).

Ceux qui ont bien « performé » ne sont plus pénalisés avec cette démarche,. On sort du blabla, et la performance économique se retrouve directement dans leur portefeuille!”,  ce mode de gestion socio-économique est une marque de reconnaissance.”

La fiche de paie est la première forme de reconnaissance, pour intégrer la performance sociale dans la performance économique.”
Le groupe Global Metal Works s’engage pour l’amélioration de la performance collective et individuelle au sein de ses filiales BCM Métallerie et Defiluxe. C.A.P.N. (Contrat d’Activité Périodiquement Négociable d’ISEOR) , est un accord négocié entre le manager et chacun de ses collaborateurs, pour la réalisation d’objectifs sur une période de six mois.

L’atteinte des objectifs préalablement définis permet : – d’apporter à chaque collaborateur un supplément de rémunération sous la forme d’une prime ; – de valoriser les efforts de chacun pour l’amélioration de la performance de l’entreprise. Méthode de management socio-économique d’ISEOR (Institut de Socio-économie des Organisations)

Global Métal Works mise sur l’Homme . Convaincu de l’importance de la performance socio-économique en entreprise, Sébastien Buathier dirigeant du groupe Global Metal Works, a fait le choix de stimuler l’ensemble de ses salariés par une réelle implication individuelle au sein d’une équipe de travail, grâce à ce contrat d’objectifs. Les enjeux de ce nouveau mode de management portent notamment sur la réduction des dysfonctionnements, la qualité des conditions de travail et le développement individuel de chacun des acteurs de l’entreprise. Concrètement, chaque manager motive ses équipes par la mise en place de plans d’action et un suivi concret des objectifs. Avec la mise en place du C.A.P.N., chaque collaborateur apporte sa contribution à l’amélioration de la performance économique et humaine, ouvrant sur de nouveaux potentiels et favorisant les résultats immédiats.

 

Global Metal Works : Créée en janvier 2017, Global Métal Works est issu de la scission des activités de l’entreprise BCM et agit en holding pour BCM Métallerie (métallerie industrielle), DEFILUXE (accessoires métalliques pour le marché du luxe), Kango et SNTS.
https://www.global-metalworks.com/

ISEOR centre de recherche en management et sciences de gestion au service des entreprises et des organisations. Depuis 40 ans, l’Institut de socio-économie des entreprises et des organisation (ISEOR) se consacre à la recherche en management. Fort de ses analyses et de son expérience auprès de 1854 entreprise et organisations,de 42 pays et 4 continents. ISEOR intervient dans des secteurs et des tailles d’entreprises très variés depuis 1976 : industrie, tertiaire, service public, de 4 personnes à 30 000 personnes
 http://www.iseor-consulting.com/