Cette pandémie à la covid19, nous pousse à repenser notre quotidien, nos habitudes et notre sécurité.

Télétravail, coworking, bureaux design, flex offices…

Les nouveaux modes d’organisation de l’espace sont très imbriqués avec le télétravail et nécessitent d’opérer un changement culturel : cela ne peut pas fonctionner si les managers et les collaborateurs n’apprennent pas à travailler autrement. La plus prisée, est une formule flexible qui permet d’être en télétravail pendant 4 jours car il faut en quelque sorte « éduquer » l’équipe présentielle à travailler avec des télétravailleurs : en cas de réunion par exemple, celui qui est à distance ne doit pas être oublié et a même la primeur sur la prise de parole. Il est important d’instaurer et d’entretenir des rituels d’équipe.

La notion d’hypermobilité doit également être revisitée, pour réduire à la fois les risques de propagation de maladies et de pollution atmosphérique. L’obligation faite aujourd’hui à de nombreux citoyens de travailler depuis leur domicile va certainement montrer qu’il existe désormais des moyens de désengorger les centres urbains et de flexibiliser les modes de travail. Il est donc capital de continuer à investir dans les infrastructures, la digitalisation et la formation.

Nous formulons un appel pressant aux collectivités territoriales de tous les pays pour qu’elles finissent par en comprendre l’urgence pour TOUS. Mettez un mouchoir sur vos sensibilités et idéologies politiques. Oeuvrez pour tous, oeuvrez pour la véritable égalité des chances de tous les habitants des territoires quels qu’ils soient !