Quand les corses se mettent à l’ergonomie au travail

Les nouveautés ergonomiques viendront maintenant aussi de l’Île de Beauté. Tout cela grâce à 2 frères, Louis et Paul-Victor Harmand, qui ont lancé leur SAS l’été dernier. Leur leitmotiv ? Apporter encore plus de solutions et de confort aux travailleurs sujets aux difficultés. Et réduire le fléau que sont les troubles musculosquelettiques en France. On comptait en effet dans l’hexagone plus de 42 000 cas en 2017. Ce qui représente 87 % des maladies professionnelles déclarées. Au-delà d’un business, les 2 frères veulent surtout aider. Et n’hésitent pas, pour cela, à se limiter à des conseils lorsqu’on leur demande. Zoom sur cette nouveauté dans le paysage corse initiée par 2 jeunes hommes plein d’ambition positive.

Une jeune entreprise boostée par le télétravail ?

Paul Victor et Louis voulaient répondre aux besoins des travailleurs handicapés et proposer des outils adaptés à leur confort au travail. Pour cela, ils se sont dans un premier temps affiliés avec un de leurs fournisseurs. Mais la pandémie et la généralisation du télétravail les a convaincus que cela pouvait être pour eux une opportunité. Ils ont ainsi voulu accélérer le développement de leur affaire.

“Ce n’était pas notre première idée, mais le télétravail s’est imposé à nous. On propose plusieurs outils, notamment un pack ‘télétravail’ avec des outils basiques pour avoir un poste beaucoup plus adapté aux contraintes du corps humain. Cela évitera de s’asseoir juste une table à manger avec une chaise pas adaptée… » explique le dirigeant de l’entreprise Evexia Ergonomie.

En d’autres mots, le télétravail prive d’accessoires performants, notamment ergonomiques. Ceux qui souffraient à leurs postes de travail ont donc vocation à souffrir encore plus. Car le matériel coûte cher. Une dépense que pouvait assumer l’entreprise, beaucoup moins le salarié à titre individuel. Les conditions de travail à domicile sont moins bonnes. Et ce n’est pas l’explosion des troubles musculosquelettiques qui dira le contraire. D’où l’opportunité entrevue par les 2 corses. Celle de répondre à un besoin naissant et qui a vocation à se développer. Opportunité de faire des affaires, mais aussi d’aider. Car ils en font un point d’honneur, leurs visions ne sont pas que mercantiles.

L’objectif ? Construire un business mais aussi aider

« Parfois, juste en faisant du conseil, on peut aider une personne à être mieux et à mieux travailler sans investir forcément dans du matériel » explique Paul Victor, l’ainé. Les 2 frères profitent d’ailleurs de la présence des médias pour donner des conseils à ceux qui pourraient en avoir besoin. Ils préconisent par exemple de conserver le regard en haut de l’écran. Et, pour cela, de pas hésiter à surélever ce dernier. Ils insistent également sur l’importance d’avoir une assise confortable. Avec les coudes soutenus (par des accoudoirs par exemple). Ces deux points sont pour eux les plus importants à respecter pour éviter l’apparition de troubles musculosquelettiques. Pour maintenir une productivité accrue, ils recommandent également de ne pas lésiner sur les pauses. 5 minutes toutes les heures au minimum. Afin de reposer ses yeux, mais également pour étirer ses muscles et ainsi éviter les points de pression.

Les 2 frères s’engagent à apporter toute leur connaissance, surtout à leurs clients. Ils misent sur leur énergie et leur volonté sans faille de contribuer un maximum au bien être de ceux qui en ont besoin. Une énergie qui, ils en sont sûrs, est et continuera à être communicative. Ils contribuent également à la diversification de l’économie sur l’Île de Beauté. Et ce ne sont pas les locaux qui s’en plaindront. Eux qui pointent souvent du doigt le faible développement économique de la Corse hors-tourisme. Maintenant, elle fait aussi dans l’ergonomie, qu’on se le dise.

Source: France Bleu RCFM