Kataba, éditeur de mobilier contemporain, éthique et local

Il y a quelques temps nous vous parlions des differentes mesures prisent par des leaders de l’industrie du mobilier de bureau. Des politiques ambitieuses en termes d’impact ecologique. Alors que les fabricants de l’oncle Sam s’organisent pour une economie plus circulaire, l’industrie française n’est pas en reste. En créant une des premières structures dédiées à une production en circuit court de meubles artisanaux et contemporains la marque Kataba mise sur un réseau d’artisan afin de produire de maniere vertueuse.

Kataba fait appel à des artisans dans toute la France pour produire ses créations. Lui permettant ainsi de se positionner au plus près de ses clients. Le mobilier en économie circulaire : ou comment fabriquer en etant éco-responsable. Avec l’aide de l’ADEME, la démarche de KATABA s’est enrichie d’une éco-conception rigoureuse.

L’éco-conception, une approche orientée produit.

L’analyse complète du cycle de vie des produits et de leur usage, permet d’accompagner l’utilisateur vers une consommation responsable. L’éco-conception répond aux principes du développement durable. « Notre collection se veut ainsi à l’image de votre ambition et de vos engagements, à la fois généreuse et résolument durable ». Un travail rigoureux a été effectué sur les approvisionnements en matière. Les procédés d’assemblage ou les produits de finition également. Le tout dans un soucis perpetuel de réduire au maximum les impacts liés aux étapes précédant l’utilisation des bureaux. Resultat, une empreinte carbone divisée par 4

Des matières premières de seconde vie.

Pour dépasser la performance environnementale atteinte avec l’éco-conception, l’entreprise a développé des procédés utilisant des matières premières de seconde vie. Une sobriété incontestable grâce à ces méthodes de réemploi, Kataba est véritablement entrée dans une économie circulaire. La version « upcyclée » de sa collection Kompa (designer Samuel Accoceberry) est aujourd’hui 87% moins émettrice de CO2. Bien en deçà de la moyenne des bureaux du marché. Voilà comment avec des produits respectueux de l’environnement, la collection de Kataba s’attache à raconter l’engagement de ses clients pour une sobriété désirable. Et sans jamais renoncer à l’esthétique et à la qualité,

La réparabilité, autre levier environnemental.

L’entreprise a cherché par tous les moyens possibles à rallonger la durée de vie de ses meubles. Notamment en augmentant leur « réparabilité ». Il a été possible dans un second temps, d’appliquer au bureau KOMPA éco-conçu, une méthode d’ « upcycling ». Développée en partenariat avec VALDELIA et le groupe d’insertion ARES. Cette technique consiste à ré-employer les déchets d’éléments liés a la filière de l’ameublement. Grâce à ce procédé, les émissions carbone ont pu être réduites jusqu’à 87% par rapport à la référence moyenne. L’objectif d’une reduction plus poussée semble très raisonnablement accessible dans l’avenir. Cette perspective encourageante conforte Kataba dans sa démarche. La transition écologique est possible grâce à l’alliance du design et de l’éco-conception. L’up-cycling permetant ainsi de répondre à l’urgence écologique. Il est indispensable de penser l’utilisation de déchets afin de favoriser sans tarder l’économie circulaire. Dans ce nouveau système, le déchet se transforme en matière première secondaire

[ TO READ / A LIRE ] :   Beyou, la chaise qui permet de s’assoir de 10 manières différentes

L’Esthétique n’est pas en reste.

KATABA fait appel à des designers contemporains et engagés. Des artisants toujours soucieux de leur rapport à la matière, à la nature et à la finalité de leur travail. KATABA a su s’entourer du savoir-faire des meilleurs céramistes, ébénistes ou tôliers français. Lui permettant ainsi de propose à travers sa collection, le fruit de dizaines d’années d’expérience. Une expertise acquise par ces femmes et ces hommes au fil des heures passées en atelier. À confronter leurs outils à la matière.

Une demarche Sociale.

En produisant sur le territoire français, KATABA défend des standards sociaux parmi les meilleurs au monde. Elle collabore avec plusieurs entreprises d’insertion pour sa logistique et certaines étapes de production. KATABA s’engage ainsi pour une société humaine et inclusive. L’aspect environnementale est prépondérant, à travers une production locale, éco-conçue, privilégiant le réemploi et les logiques d’économie circulaire. “Les meubles fabriqués par les artisans représentent moins de 5 % du marché”, selon Luc Monvoisin fondateur de Kataba. Il cherche a reconstruire un maillon manquant dans la chaîne de valeur du meuble. « Le but du jeu est de faire collaborer designers et artisans sur le développement des meubles, afin de produire des pièces efficaces et cohérentes ». C’est aussi une « caution vis-à-vis des clients, en termes de qualité du design et de positionnement des produits ».