Narbutas, le mobilier de bureau qui ne connait pas la crise

Le fabricant de mobilier de bureau lituanien Narbutas célèbre ses 30 ans. L’entreprise a commencé sa production en 1991 avec un bureau pour ordinateur. Elle propose aujourd’hui plus de 70 collections de meubles différentes qu’elle commercialise dans plus de 50 pays. Alors que la pandémie a porté le coup le plus dur que n’ait jamais reçu l’industrie du mobilier de bureau, Narbutas est certainement la seule ayant connu depuis la croissance.  

Les ventes actuelles dépassant déjà le niveau d’avant le confinement. L’entreprise célèbre ainsi ses 30 ans avec une nouvelle usine, de nouvelles collections de meubles et des engagements envers les personnes et l’environnement. Mais quel est le secret de cette societé qui semble vivre en faisant fi du climat actuel ? Décryptage.

Une entreprise qui met le client au centre du jeu  

Narbutas a été fondée un an après l’indépendance de la Lituanie. Pour commercialiser un meuble pour ordinateur, objet assez rare à l’époque. Mais bingo, car ce meuble était manifestement ce dont le marché avait besoin à l’époque. Un objet de haute qualité, fonctionnel et convivial. Fort de ce succès, l’entreprise a basé le besoin des clients au centre du développement de l’entreprise. « J’ai réalisé que, tout comme moi, nos clients aiment les produits fonctionnels et de bonne qualité mais ne veulent pas payer pour ce dont ils n’ont pas besoin. C’est pourquoi nous concevons et fabriquons des choses fonctionnelles, de bonne qualité, attrayantes mais simples. Notre devise de conception est « Rien d’inutile » », déclare Petras Narbutas, fondateur et PDG du groupe.

Un développement permanent et une pandémie bien gérée

L’entreprise s’est vite développée pour devenir l’un des principaux fabricants de mobilier de bureau en Europe. Elle dispose aujourd’hui d’un réseau de 750 partenaires commerciaux fiables, implantés un peu partout dans le monde. Narbutas n’a en réalité jamais cessé de croitre.  Elle modernise ses équipements chaque année et travaille en 2021 à l’augmentation de la surface de son usine de production. Un investissement de 25 millions d’euros de fonds propres qui permettra à l’entreprise d’augmenter de 60 % la superficie du site de production existant.

La pandémie a considérablement affecté le secteur du mobilier de bureau. Narbutas a également connu une baisse de ses ventes. Cependant, la crise mondiale n’a pas mis ses plans de développement en veilleuse, et son vaste réseau de partenaires et d’exportations promet des perspectives optimistes. Les données financières de la société montrent que les ventes de mars et d’avril sont revenues et ont même dépassé le niveau d’avant le confinement. Un confinement qui a tout de même poussé l’entreprise à repenser sa gamme.

Un futur de bien-être et de respect de l’environnement

Le bureau postpandémie devra mettre un accent particulier sur le bien-être physique, social et mental des employés. Depuis début 2020, Narbutas a dévoilé des ajouts à 13 collections de mobilier de bureau qui reflètent cette évolution. Comme les modules acoustiques Silent Room améliorés. Ou le système d’écran acoustique de bureau My Space qui permet de créer des espaces privés dans des bureaux à aire ouverte.

Narbutas a aussi compris que le futur de la production passe une réduction massive de son empreinte sur l’environnement. 2 leviers sont actionnés pour cela. Une durabilité des produits qui permet un allongement de leur durée de vie. Ensuite, toute l’énergie consommée sur le site de production est de l’énergie verte. C’est-à-dire provenant de sources d’énergie renouvelables. L’une de ces sources étant une centrale solaire installée sur le toit de l’usine de meubles.

Les fabricants de mobilier de bureau ayant bien passé le confinement ne sont pas légions. La recette de Narbutas pour cela : expérience client, durabilité, investissement et respect de l’environnement. Pourvu que ça dure.