L’innovation sécurité : Le masque purificateur d’air LG Puricare en question

Depuis le déconfinement, les masques sont partout. Alors que le gouvernement français a étendu leur obligation dans les entreprises à partir du 1er Septembre, ils exaspèrent autant qu’ils font peur. Car si certains rechignent encore à les mettre, d’autres se questionnent sur l’efficacité de certaines des protections. Comme les masques faits maison ou de ceux portés trop longtemps (la durée de protection estimée est de 8 heures). C’est le moment (opportun ?) choisi par LG Puricare, la gamme du géant coréen, pour lancer une innovation.

Un nouveau purificateur d’air, le PuriCare. En marge du fameux salon IFA, la célèbre marque coréenne a annoncé la commercialisation d’un purificateur d’air individuel portable et connecté. Qui se porte comme un masque. Si le système semble perfectionné, sa mise sur le marché suscite des polémiques. Décryptage de cette petite nouveauté et de ses fonctionnalités.

Deux filtres et connecté

LG Puricare s’est inspiré des purificateurs d’air de maison pour concevoir cette nouvelle invention. Le fabricant a doté son masque de deux filtres HEPA H13. Ce qui offre à l’utilisateur « une sensation d’air pur à 360 degrés ». Ces derniers se remplacent via une notification de l’app LG ThinQ sur le smartphone. Le fabricant les a associés à des ventilateurs à batterie pour faciliter la respiration. Innovation de taille : l’appareil est doté de capteurs qui détectent quand vous inspirez ou expirez et ajuste la vitesse des ventilateurs en conséquence. Le purificateur d’air est doté d’une batterie de 820 mAh qui permet une autonomie de 8 heures en mode basse puissance. Mais seulement 2 heures en puissance maximale. Il faudra donc passer plusieurs fois dans la journée par la case recharge.

Lutte contre le COVID : une fausse bonne idée

C’est le gros doute qui plane autour de ce purificateur d’air. Peut-il aider à lutter contre le COVID ? Même si l‘entreprise n’a pas communiqué sur le lien entre cette innovation et le virus, il semble évident que le produit est présenté comme une réponse à la pandémie. Premièrement, l’entreprise annonce que le purificateur d’air est voué à remplacer les « masques incohérents », sans plus de précision. Elle a également communiqué sur le don de 2 000 de ces appareils à l’hôpital universitaire de Séoul, un des centres médicaux les plus sollicités au monde dans la lutte contre la pandémie.  Le doute est permis.

Un purificateur d’air qui est… un purificateur d’air

Rien ne peut prouver une quelconque utilité du PuriCare dans la lutte contre le virus. A sa décharge, la marque coréenne peut invoquer la grande pratique des masques antipollution/purificateurs d’air en Asie du Nord pour justifier ces annonces.

Lorsque l’on creuse un peu dans les caractéristiques du produit, il y a 2 choses contre lesquelles le LG Puricare protège efficacement :

  • Les effets de pollution
  • Les pollens, provoquant chez certaines personnes des allergies

En somme un purificateur d’air classique. Ni plus ni moins. Même si la communication semble mercantile et un peu hasardeuse, il ne faut pas oublier l’utilité grandissante des purificateurs d’air. Car la pollution dans laquelle nous évoluons un peu plus chaque jour menace non seulement notre peau, mais peut créer aussi de graves troubles respiratoires. Il faut toujours penser à la sécurité. Le monde de demain : celui du purificateur d’air individuel ? Les fabricants semblent prêts en tout cas.