La chaise ergonomique Iskur de Razer. Quand le jeu vidéo se met à l’ergonomie

Alors que vient de s’achaver ZEvent, le rendez-vous caritatif des streamers et gamers de France, un nouveau record vient d’etre battu. Pour rappel, l’année dernière, lors de ce marathon caritatif de 55 heures diffusé en direct par une quarantaine de streamers, ils avaient recueilli 3,5 millions d’euros au profit de l’Institut Pasteur. Cette année les gamers ont receuilli plus de 5,7 millions d’euros pour Amnesty International. Vous ne serez donc pas surpris, lecteurs assidus d’Ergonoma, que l’on vous parle du boom que l’ergonomie est en train de vivre grâce, en partie, aux jeux vidéo.

Plus exactement grâce aux gamers de compétition. Ces joueurs professionnels ou en passe de le devenir qui peuvent passer jusqu’à des dizaines d’heures par jour à jouer devant leurs écrans. Vivant dans la compétition, ils exigent toujours plus de confort et d’ergonomie de l’ensemble du matériel qu’ils utilisent. Ainsi les collaborations entre designers et entreprises de périphériques informatiques se multiplient. Comme celle entre Logitech et Hermann Miller. Une étape dans la fusion des 2 mondes vient d’être franchie. Car cette fois c’est un acteur du monde des jeux vidéo qui sort son accessoire ergonomique. En l’occurrence la marque américaine Razer, qui, devant la pression de sa communauté de followers, a sorti le fauteuil ergonomique Iskur. Alors que vaut cette première ergonomique ? C’est ce que va essayer de savoir Ergonoma en passant au crible l’Iskur.

Un produit haut de gamme au look gaming

A première vue, l’Iskur ressemble aux autres fauteuils de gaming, avec sa fausse allure de siège de voiture de course. Vendu au prix de 499.99 euros sur Amazon, il ne se présente qu’en un seul coloris. En l’occurrence noir brodé de vert. Sur le haut du fauteuil ergonomique trône le logo de la marque Razer. Les 3 serpents verts entremêlés partants chacun de leurs côtés. Une tradition chez le fabricant américain, qui donne à ses produits des noms d’animaux dangereux. La composition du fauteuil : du similicuir recouvrant une mousse hausse densité. Mais quid de l’ergonomie et du bien-être ? il faut dire que sur ce point-là, le fauteuil a du répondant.

[ TO READ / A LIRE ] :   ConWork le siège de bureau, par Jörg Bernauer né de l'observation du clip de stylo à bille ?

Un vrai plus pour la posture et le bien-être

Le fauteuil ergonomique a manifestement été pensé avec une idée forte en tête. Qui est de soutenir les lombaires en garantissant une posture neutre. Il est équipé d’un support de dossier incurvé sur le dossier arrière inférieur de la chaise. Ainsi une position neutre de la colonne vertébrale (ce qui empêche de s’affaisser) est garantie pour l’utilisateur. Le fauteuil présente également des bords en angle permettant d’optimiser la zone de soutien.

L’Iskur est également livré avec des accoudoirs 4D, qui offrent une large gamme de réglages. Ce qui permet à l’utilisateur de régler la hauteur une fois installé devant l’écran (ce qui évite l’apparition de tout point de pression et donc des TMS, troubles musculosquelettiques). Ils supportent une charge de 136 kg et acceptent des utilisateurs allant de 1.7 à 1.9 mètres. Ce qui de fait exclut une partie des clients potentiels. Un coussin de tête en mousse à mémoire de forme est également inclus, ce qui soulage les cervicales, autre partie fragile lorsque l’on reste des heures devant un écran. Vous l’aurez remarqué, Iskur a été pensé pour favoriser le bien-être des gens passant des heures interminables derrière leurs écrans.

Un produit haut de gamme

Seul son prix (un peu moins de 500 euros) peut en somme endommager la santé en donnant des maux de tête. Mais les avis sont unanimes, le produit est un top du marché, et n’a pas d’égal dans la catégorie service pour gamers. S’il vous ne trouvez pas encore de retour de clients en France, sachez que ce fauteuil est noté quasiment 5 étoiles au Royaume-Uni, aux USA et en Espagne.

Un fauteuil haut de gamme qui envoie un message clair : si vous voulez être performant devant votre écran, l’ergonomie ne peut pas être ignorée. Qui s’accompagne d’un prix élevé, mais il faut savoir ce que l’on veut.