Nooka Space, l’entreprise qui va révolutionner le télétravail

Nooka, c’est peut-être l’entreprise qui va révolutionner pour de bon les espaces de travail professionnels. Lancée en janvier 2021 par l’irlandaise Leane Beesley, elle s’adresse aux télétravailleurs. Elle met à leur disposition des espaces de bureau intelligents, ergonomiques et connectés au Wi-Fi. Des bureaux qui peuvent même s’installer au fond d’un jardin ou être loués à des voisins. Des voisins qui se retrouvent à travers une communauté de homeworkers. Avec des bureaux en Irlande, Roumanie et à Londres, la firme assure déjà des livraisons dans toute l’UE.

Une Europe qu’elle veut conquérir avec son nouveau concept et ses deux produits phares, le Nooka One et Nooka Two. Offrir aux télétravailleurs des conditions égales voire supérieurs à ce qu’ils ont pu avoir en entreprise, cela paraissait il y a peu inimaginable. Zoom sur cette invention qui risque de bouleverser le monde du télétravail.

Un bureau intelligent et une communauté de télétravailleurs

C’est ainsi que l’entreprise résume son offre. Pour Bogdan Burciu, responsable du design, l’opportunité était évidente. « Nooka, c’est avant tout une communauté mondiale conçue pour partager des espaces de proximité de manière simple et pratique. Nous voulions trouver un moyen d’améliorer l’expérience du « travail à domicile ». Le travail à distance étant si courant maintenant, nous avions l’impression qu’il y avait un énorme vide sur le marché. Notamment pour les micro-espaces de travail dans les quartiers résidentiels. Afin que les gens n’aient pas à choisir entre la commodité de travailler à domicile ou l’environnement productif des bureaux modernes en entreprise. »

L’espace de bureau intelligent abordable comprend jusqu’à 3 postes de travail, une configuration de module multiples, un mobilier de bureau et de chaise. Mais aussi une connexion Wi-Fi haut débit, des capteurs IoT, et des options de réservation, de planification ou encore de paiement électronique… Le concept de Nooka se décline en 2 produits, les Nooka One et Nooka Two. Ce sont 2 bureaux prenant la forme de cubes autonomes. Avec un soin évident apporté au design. Le Nooka One semble être idéal pour les travailleurs voulant rester seuls. Le Nooka Two peut accueillir jusqu’à 2 personnes dans le même espace. Le client n’a pour l’instant que la seule possibilité de s’abonner. Les frais de réservation démarrent à 1000 €. Ils sont suivis d’un plan de paiement mensuel allant de 299 à 599 euros, selon le type d’espace de travail, la configuration et installations choisis. Les télétravailleurs peuvent choisir parmi un grand nombre de formules, allant de quelques heures par mois à une présence permanente.

[ TO READ / A LIRE ] :   Plan de travail « up & down »

Vers l’apparition d’un coworking communautaire ?

Nooka appelle le concept qu’elle a créé « bureau communautaire ». A première vue, cela s’apparente à un espace de coworking géré de manière privée. C’est pour cela que Bogdan Burciu insiste sur l’aspect communautaire. « Nooka est une nouvelle catégorie d’espace de coworking, où les gens partagent les mêmes principes de flexibilité et d’espace productif, mais la communauté est répartie sur un réseau plutôt que sous un même toit ». Une communauté tout de même répartie entre les personnes accueillant un espace de travail et ceux les louant. Les premiers s’appuyant sur les deuxièmes pour rentabiliser l’installation du bureau.

Les espaces Nooka sont préassemblés dans leur usine de fabrication. Ils sont ensuite livrés entiers via un camion de fret. Des équipes d’installation de deux personnes s’occupent ensuite de configurer le bureau. Un montage qui dure à peu près 2 heures.

Un bureau intelligent pouvant faire coworking, l’idée semble révolutionnaire. L’idée de créer une communauté et de proposer des abonnements à des prix relativement abordables (pour des dépenses professionnelles) semble l’être encore plus. De quoi donner envie de suivre le destin de cette société qui, même après un mois d’existence, fait déjà parler d’elle.