Akagreen, le fleuriste des entreprises

Décidemment, la pandémie a remis le bien-être au travail au centre des considérations des entreprises. Et ce n’est pas chez Ergonoma que l’on va s’en plaindre. Cet article va décortiquer une énième nouveauté audacieuse en la matière. Nouveauté, pas réellement, car la société AkaGreen a été fondée en 2016 à Paris, où réside toujours son siège social. Elle propose tout simplement de végétaliser les bureaux des entreprises. Pour y apporter plus de bien-être pour les employés et améliorer la politique RSE. Et ça marche !

La pandémie a décuplé les commandes et mis un gros coup de projecteur sur la startup francilienne. Alors comment ça marche ? Demain, les plantes vertes envahiront elles nos espaces de travail ? Eléments de réponse et présentation de l’offre et des conditions.

Apporter la nature dans les espaces de travail, une démarche RSE

Akagreen propose des formules clés en main. Qui regroupent 3 principaux services. L’aménagement végétal des espaces de travail avec des écosystèmes durables de plantes. La location des plantes vertes et l’entretien des espaces végétalisés. 3 services pour 3 offres distinctes proposées aux entreprises.

  • Greenstart (à partir de 290 euros par mois). C’est l’offre standard, celle qui permet de garnir ses locaux de plantes vertes.
  • Greenlove (à partir de 490 euros par mois). La startup promet des aménagements végétaux plus denses, insérés dans l’espace de travail.
  • GreenJungle, ou l’expérience florale absolue, dont le prix n’est établi que sur devis. AkaGreen annonce que cette offre permet aux employés de vivre « une expérience végétale unique et sans limite dans les espaces de travail ».

La mise en place se passe elle aussi en 3 temps, telle une valse. La société établit en premier lieu un devis « dans les 72 heures après le premier contact ». Une fois ce dernier validé, Akagreen s’engage à assurer l’installation des plantes entre 2 et 4 semaines. Elle assure ensuite l’entretien du parc floral. 2 fois par mois, une équipe se déplace pour arroser, tailler et nettoyer les plantes. Elles remplacent également celles qui montrent des signes de fatigue. Le moral des employés passe par un environnement verdoyant.

Les plantes : pour un retour au bureau plus harmonieux ?

Le premier trimestre 2021 a dépassé toutes attentes en terme de commandes. Avec à la clé une augmentation de 50% par rapport au premier trimestre 2020. De nombreuses entreprises préparent méticuleusement le retour des employés au bureau. 2 raisons semblent expliquer ce boom de début d’année.

Premièrement, les entreprises commencent à comprendre que la pandémie a sérieusement éprouvé le moral des employés. Au point que leur bien-être devient un enjeu plus que crucial. Selon un sondage réalisé en Mars 2021, nous sommes 1 français sur 3 à déclarer que les restrictions ont un impact négatif sur notre moral. Le télétravail semble avoir été dur à digérer, les professions managériales étant pour la majorité au bord du burnout.

Ensuite, la pandémie semble avoir apporté une chose de manière durable : la flexibilité dans les modes de travail. Pour rester attractives, les entreprises vont devoir proposer au moins le travail hybride. C’est-à-dire une partie de la semaine au bureau et une autre à la maison.

Le bureau ne sera donc plus une obligation. Par effet de ricochet, l’entreprise a compris qu’elle allait devoir rendre ses locaux attractifs. Car elle doit maintenant convaincre ses employés de s’y rendre. Végétaliser l’espace de travail devient alors un atout indéniable.

La pandémie aura au moins au cet impact positif. Celui de mettre sur le devant de la scène des entreprises qui auparavant n’étaient pas prises très au sérieux. Ces sociétés, comme Akagreen, sont aujourd’hui d’une politique RSE à laquelle on accorde plus d’importance qu’avant.