Télétravail : Dyson se lance dans l’éclairage et commercialise une lampe « intelligente »

C’est ce qui s’appelle une entrée en matière fulgurante. Dyson, tout le monde connait. Son produit phare, un aspirateur nouvelle génération, mais aussi l’histoire de la marque. Qui se confond avec celle de James Dyson, un inventeur britannique qui créa sa société en 1991 après une énième invention à laquelle il croyait beaucoup, un aspirateur qui deviendra un succès mondial. Aujourd’hui, la marque vient de se lancer dans l’éclairage. L’éclairage de maison, à la faveur de l’explosion du télétravail. Avec une lampe qui réagit à votre présence et à votre environnement.

Pour accompagner sa sortie, la marque a publié une étude très intéressante sur l’éclairage lorsque que l’on télétravaille. Ainsi, Le Docteur Karen Dawe, neuroscientifique au sein du groupe, s’est présenté devant les médias pour donner de précieux conseils aux télétravailleurs en quête d’un bon éclairage. Morceaux choisis et présentation de ce tout nouveau produit, la Lightcycle Morph.

Les meilleures pratiques d’éclairage en télétravail

« Nos recherches révèlent que les individus utilisent à la maison l’éclairage de quatre manières : l’ éclairage indirect pour produire un éclairage général, un éclairage directionnel pour les activités nécessitant de la précision, un éclairage décoratif pour mettre en valeur des éléments éponymes, et un éclairage ambiant pour produire une lumière tamisée » explique le Dr Karen Dawe. La lumière artificielle n’est souvent prévue que pour une seule de ces 4 utilisations.

Il convient donc de pouvoir s’équiper de solutions pour chacun de ces cas de figure. Et de bien sélectionner la lumière adéquate avant de vous lancer dans une activité. Si vous vous lancez dans un travail de précision, optez pour une lumière artificielle avec un IRC (Indice Rendu des Couleurs) élevé. Une lumière tamisée, idéale pour lire, aura en revanche un IRC plus faible.

Autre conseil : privilégiez toujours la lumière naturelle. Mais évitez qu’elle se reflète sur l’écran de votre ordinateur. Car cela provoque de la fatigue oculaire ainsi qu’une perte de la concentration. Si vous êtes en visioconférence, évitez qu’une fenêtre apparaisse dans le champ de vision de votre interlocuteur. Cela lui évitera une fatigue oculaire.

[ TO READ / A LIRE ] :   Les limites du télétravail en France

N’hésitez également pas à faire des pauses. Quelques secondes toutes les 30 minutes pour détourner ses yeux de l’écran et leur épargner pendant quelques secondes la lumière bleue. Et plusieurs pauses en mouvement tout au long de la journée pour de plus se bouger.

Enfin, le docteur Dawe précise que le besoin d’éclairage dépend aussi de l’âge. Une personne de 65 ans aura besoin de 4 fois plus de lumière qu’une de 25. Avec l’âge, le cristallin jaunit et altère la perception des couleurs.

La lumière par Dyson, un bijou de technologie

Dyson annonce donc la sortie de la lampe Dyson Lightcycle Morph. Cette dernière reproduit la lumière naturelle. Elle s’ajuste pour satisfaire les 4 utilisations mentionnées précédemment.  Eclairage ambiant, décoratif, indirect ou directionnel. L’éclairage indirect est permis par tête optique intelligente qui pivote en douceur sur 360°, personnalisable grâce à l’application Dyson Link. De plus, la Dyson Lightcycle Morph réagit à une présence autour d’elle. Cette lampe nouvelle génération sera disponible à 549.99 euros en version bureau. Le plus grand modèle étant à 749. Trop peu d’avis sont encore disponibles, mais les quelques tests publiés augurent d’un produit de très haute qualité.

Pour tous les observateurs du marché de la lumière et de l’éclairage, l’arrivée de la toujours très créative firme Dyson ne peut être qu’une bonne nouvelle. Avec la Dyson Lightcycle Morph, cette dernière semble avoir opté pour une stratégie similaire à celle prise avec les aspirateurs. Un produit très haut de gamme à un prix relativement élevé.