Valdelia lance une opération forte de promotion de l’économie circulaire

La révolution écologique dans la fabrication de meubles est en marche ! Fondé en 2011, Valdelia est un éco-organisme agréé par le Ministère de la Transition écologique. Sa mission est de collecter et de recycler les déchets d’éléments d’ameublement. Aujourd’hui, Valdelia va plus loin et compte apporter un impact clair sur le secteur. Elle vient d’annoncer le lancement de 2 projets.

Primo : un nouveau site Internet destiné aux professionnels de l’ameublement. Il apporte de nombreuses ressources en accès libre pour produire plus durable. Deuxio avec la création de plusieurs matériauthèques sur tout le territoire. Le but ? Garantir un approvisionnement en matériaux et pièces de réemploi pour les fabricants et autres acteurs. Afin de rendre la fabrication à partir de produits recyclés simple comme bonjour.

Ces 2 initiatives invitent également les acteurs à entrer dans une logique d’économie circulaire. Pour rappel, l’économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter. Le tout en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que, par ordre de priorité, à la prévention de la production de déchets. Zoom sur ces 2 avancées non négligeable pour un monde plus vert.

Un site Internet pour une vrai écologie

Le site expert de Valdevia est une véritable encyclopédie en ligne. En accès totalement libre, elle permet aux professionnels du secteur :

  • De trouver un catalogue de solutions pour produire de manière plus durable, en limitant notamment la consommation et le gaspillage.
  • D’avoir accès à un catalogue d’expérimentations éprouvés, entre innovation et R&D.  En somme des nouveaux systèmes qui se sont révélés fiables techniquement, socialement et économiquement.
  • De parcourir les vidéos, tutos, études et conférences sur différents thèmes. Comme l’aménagement des espaces en mobiliers de seconde vie, l’allongement de leur durée de vie par la réparation et la rénovation, l’optimisation de la seconde vie d’un parc de mobilier, ou encore l’intégration de matériaux de réemploi dans les modèles de mobiliers existants.
[ TO READ / A LIRE ] :   Orgatec 2018 «Repenser le travail, culture@work»,

Le tout dans une envie claire de généraliser le recyclage dans le processus de fabrication. En d’autres mots, l’économie circulaire. Il ne manque plus que le physique, le réel pour que le service soit complet. En l’occurrence les matériaux de seconde vie. Valdelia compte les proposer dans des matériauthèques, qui verront le jour un peu partout en France à la rentrée.

Des matériauthèques qui bourgeonnent

Après avoir lancé un appel d’offre en juillet dernier pour constituer des matériauthèques sur le territoire national, Valdevia va commencer à donner le top départ de leurs implantations. C’est une première dans la filière des déchets d’éléments d’ameublement professionnels. Comment cela fonctionne ? Les meubles sont tout d’abord démantelés. Les composants seront ensuite stockés dans les matériauthèques. Les fabricants et acteurs de l’économie circulaire pourront ainsi avoir accès à un stock important à moindre coût.

Pour l’éco-organisme, c’est un moyen pour le plus grand nombre de comprendre par le concret que nos biens d’aujourd’hui sont nos ressources de demain. Et que tout meuble s’accommode très bien d’une deuxième vie. Il est à noter que Valdevia avait déjà tenté de réunir tous les acteurs de l’économie circulaire. Le booster circulaire, constitué autour du thème du mobilier professionnel d’occasion.

Eco-organisme, Valdevia est aussi la preuve que les pouvoirs publics se bougent en matière de développement durable. Et surtout d’économie circulaire, thème il y a peu de temps encore confidentiel. Issue de la pensée systèmiste, elle avait quitté les amphithéâtres de géographie pour devenir un cheval de bataille écologiste. Et bientôt du monde entier.